Ouvrir la recherche
Actualité

Qui est Bronia Dluska ?

Mise à jour le 06/03/2021
Sommaire
Revenir en haut
Le centre PMI « Banque » (2e) change de nom et sera baptisé « Bronia Dluska » par le Conseil de secteur de Paris Centre, à la suite de la consultation qui a vu cette proposition remporter 45% des voix. Mais savez-vous qui est Bronia Dluska ?

Bronia Dluska

Née en Pologne le 28 mars 1865 et décède le 15 avril 1939 à Varsovie. Sœur de Marie Curie née en 1878 aux idéaux communs et au lien très fort car elles ont toujours su s’épauler et se soutenir.
Leurs parents sont Władysław et Bronisława Skłodowski. Elles sont éduquées par leur père, qui leur inculque les valeurs des études. Néanmoins, à cette époque, les femmes sont interdites à l’université. Bronia part donc étudier la médecine en France en 1885. Marie est en Pologne et occupe un emploi de gouvernante et envoi de l’argent à Bronia pour vivre à Paris.
Bronia devient médecin spécialisée en gynécologie en 1894 avec une thèse sur l’allaitement maternel, une époque où très peu de femmes étaient médecins. Elle se marie en 1891 avec Kazimierz Dłuski à Paris, patriote polonais qui luttera toute sa vie pour l’indépendance de son pays.
Bronia fait ensuite venir Marie pour vivre sur Paris, l’héberge et la pousse à étudier la physique à la Faculté des sciences.
En 1892, Bronia donne naissance à Helena et ouvre son cabinet de gynécologie. Durant ces années, Bronia finance à son tour sa sœur et la soutient dans sa vie personnelle. Particulièrement en 1895 où elle fait rencontrer Pierre Curie et Marie.
En 1898, Bronia et son mari Casimir partent vivre dans les monts Tatras. Ils fondent le plus grand sanatorium de Pologne, avec l’aide financière de Marie, qui ouvre en 1902.
Bronia et Casimir mènent d’autres projets en lien à leur valeur de paix, d’égalité et de solidarité. Ils fondent un hôpital militaire pendant la 1ère guerre mondiale, un centre pour enfants trouvés ou miséreux où sera appliquée la pédagogie Montessori ou un hospice.
Bronia perd son fils en 1903, le fils de Pierre Curie en 1906 et la fille de Bronia par un suicide en 1922.
Marie et Bronia toujours soutenus l’une envers l’autre. Pour soutenir les projets scientifiques de Marie, Bronia cherche des financements pour l’association de l’Institut du Radium et en devient la présidente en 1921.
Marie meurt en 1934 et Bronia y dépose une poignée de terre polonaise sur le cercueil.
Bronia décède en 1939. En mémoire de ses actions, une salle porte son nom à l’institut du radium.
Ville de paris