Ouvrir la recherche
Actualité

Rives de Seine : 30 ans au patrimoine mondial de l'UNESCO

Mise à jour le 10/12/2021
Le 13 décembre 2021, les Rives de Seine fêtent les 30 ans de leur inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. L'occasion de s'intéresser à l'évolution de ce site exceptionnel, et sa transformation en zone piétonne.
Le 13 décembre 1991, les Rives de Seine rejoignaient le patrimoine mondial de l’UNESCO. Aujourd’hui, elles célèbrent leur 30 ans.

« Du Louvre jusqu'à la tour Eiffel, ou de la place de la Concorde au Grand Palais et au Petit Palais, on peut voir l'évolution de Paris et son histoire depuis la Seine. La cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle sont des chefs-d'œuvre d'architecture. Quant aux larges places et avenues construites par Haussmann, elles ont influencé l'urbanisme de la fin du XIXe et du XXe siècle dans le monde entier. »

UNESCO
COMITé patrimoine mondial
C’est ainsi que l’UNESCO qualifie les Rives de Seine et leur valeur exceptionnelle, un lieu d’histoire et d’influence universelle. Honorées en 2018 lors des Journées du Patrimoine, les Rives de Seine ne sont cependant pas restées figées dans le temps. Ce site mythique continue d'évoluer et d'enrichir le patrimoine parisien, notamment par sa piétonnisation.
En 2014, les Rives de Seine ont été piétonnisées, d'abord sur la rive gauche, puis sur la rive droite en 2016. L'accès aux véhicules a été bloqué, offrant un nouvel espace de circulation aux piétons, qui permettra par la suite l'ouverture du Parc Rives de Seine.
En avril 2017, le Parc Rives de Seine a été inauguré. Le parc entoure les bords de Seine sur 4,5km, et s’étend sur 10 hectares de végétalisation et d'embellissement des quais. Lieu de détente, de loisirs et activités sportives, il a été aménagé en harmonie avec son environnement , et offre aux parisiens, piétons, cyclistes et sportifs, un nouveau espace d’activité en plein cœur de Paris.
L'UNESCO s'est exprimée positivement au sujet de cette piétonnisation des Rives de Seine, à l'occasion de la 41e session du comité du patrimoine mondial en juillet 2017, à Cracovie (Pologne).
L'organisation a rappelé l’importance de la préservation de l'authenticité du site :
« L'intégrité urbaine et visuelle du site (grandes perspectives depuis les rives) » est notamment « vulnérable aux pressions du développement immobilier, à la circulation automobile », et « nécessite un contrôle rigoureux pour maintenir intacte sa valeur universelle exceptionnelle ».
« La suppression définitive de la circulation automobile sur les quais bas (…) depuis 2014 sur la rive gauche et 2016 sur la rive droite, dans le cadre de l'aménagement des berges de la Seine, contribue à préserver son authenticité et son intégrité ».

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations