Ouvrir la recherche
Actualité

Le JDI ou le monde vu par les enfants

Mise à jour le 04/06/2021
Le JDI (Le Journal De l’Isle) est un journal d’actualité réalisé depuis quatre ans par les élèves de l’école élémentaire Saint-Louis en l’Ile. Pour la deuxième année consécutive, le journal remporte la première place au concours Médiatiks organisé par l’Académie de Paris. Jean-Marc CRANTOR, directeur de la rédaction, et la vingtaine d’enfants qui l’entourent sont très heureux de ces résultats.

La création d’un ambitieux pôle médias

En étroite collaboration avec l’équipe enseignante, Jean-Marc CRANTOR tente de développer un pôle médias au sein de l’école. Ce pôle a un double objectif : « initier les enfants aux différents métiers liés au secteur des médias, accompagner le travail pédagogique des enseignants sur des sujets d’actualité » précise Jean-Marc CRANTOR. En effet, l’ambition du pôle médias est d’éveiller les enfants au rôle des médias dans notre société, d’attirer leur attention sur les règles fondamentales de la profession, de leur montrer les différences entre un média et un réseau social.
Le pôle médias permet aux enfants d’exercer différentes facettes du métier de journaliste. Il propose des activités touchant à tous les genres (interview, reportage, brève, …) et à toutes les fonctions (secrétaire de rédaction, rédacteur, rédacteur en chef, photographe, dessinateur, …) existant au sein d’une rédaction. En outre, ce pôle conduit les enfants à s’investir aussi bien dans le domaine de la presse écrite que dans le secteur audiovisuel. Ils rédigent aussi bien un journal trimestriel que des émissions radio diffusées sur Radio CLYPE, la web radio destinée aux scolaires.
Médiatiks

Un journal entièrement réalisé par les enfants

Le journal a été totalement créé par les enfants. « Ils ont tout trouvé seuls : le titre, le slogan, les rubriques » se réjouit Jean-Marc CRANTOR. Des tâches essentielles leur sont confiées. La rédaction des articles qui réclame de longues heures de travail, les dessins qu’ils imaginent pour illustrer les sujets, les titres qu’ils trouvent (souvent en jouant à placer les mots dans tous les sens), les publicités qui demeurent une source essentielle pour leur imaginaire, la mise en page à laquelle ils participent pour mieux comprendre l’agencement et les contraintes de fabrication d’un journal.
Lors de la première conférence de rédaction, les journalistes en herbe proposent leurs sujets, exposent et défendent leurs idées. Parfois avec enthousiasme et détermination ! « Je veux comprendre pourquoi des Blancs tuent des Noirs » dit Marius en classe de CE2, « L’e-sport c’est trop bien Jean-Marc. Il faut vraiment en parler… » indiquent Rayan et Ulysse en CM1, « Le prolongement de la ligne 14 m’intéresse parce que l’on pourra aller à Orly » signale Battista en CE2, « Beethoven est un génie » pour Noham. Quant à Taïbou, elle précise que « L’exposition sur Cabu était trop bien ». En fonction de l’actualité, les sujets peuvent aussi être imposés par les adultes qui participent aux activités du pôle. Puis, les enfants décident de la manière de les traiter.
Ecole Saint Louis en L'Ile

Un très précieux outil pédagogique

Ce travail est également réalisé avec les conseils du CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias de l’Information), organisme rattaché au ministère de l’Éducation nationale, organisateur du concours Médiatiks. Cet organisme a pour vocation d’accompagner le corps enseignant dans l’éducation et la formation des enfants aux médias. Les professeurs de l’école considèrent la création de ce pôle comme un outil pédagogique appréciable qui leur permet d’appréhender autrement certains sujets d’actualité traités en classe et de trouver ainsi une autre résonance aux regards portés sur le monde.
Médiatiks

Un satisfecit général

Pour la deuxième année consécutive, le JDI remporte la première place du concours Médiatiks à Paris dans la catégorie presse imprimée. Pour la deuxième année consécutive, le JDI fait partie des finalistes nationaux. « Ces résultats, très encourageants, conduisent certains élèves à poursuivre l’expérience et semblent déjà susciter des vocations » note Jean-Marc CRANTOR. Parents, enfants et professeurs considèrent ces expériences pertinentes et enrichissantes. « Un atout indéniable et très instructif pour les enfants » s’enthousiasment certains parents. Du côté des enseignants, ce pôle constitue une chance supplémentaire pour aiguiser le regard des enfants sur la société. « Une collaboration riche et motivante pour les élèves entre ces ateliers et le monde de la classe. Un pont qui contribue à donner du sens et de la cohésion » concluent certains enseignants. La rigueur exigée par la rédaction du journal est reconnue par les enfants mais ne représente pas un obstacle à leur participation. « C’était parfois difficile mais c’est agréable de voir que nos efforts sont récompensés » expliquent Hortense et Zoé les rédactrices en chef de cette édition. « C’était une très bonne expérience parce que j’ai appris plein de choses tout en m’amusant et me suis intéressé à l’actualité, au monde qui m’entoure » déclare Brieuc. Un seul regret : la remise des prix encore annulée cette année. Adieu la fontaine de chocolat, les gâteaux, les bonbons et toutes les jolies surprises de ce moment unique de fête, de fierté et de joie. Des privations encore dues à la COVID-19. Quelle malchance !